3 différentes Méthodes de Trading

Méthode de Trading

Pour savoir quel Méthode de Trading te va comme un gant, je vais te présenter les 3 profils types de trader les plus répandus.
Tu n’aura plus qu’à faire ton choix 😉

Les exemples ci-dessous essayent de représenter au mieux la réalité du monde de la bourse, ils sont basés sur ma propre expérience ou sur le vécu de personnes que je connais.

 

1ère Méthode de Trading : le Scalping

Le Scalping est une méthode de trading très agressive, pratiquée par des traders expérimentés. En effet, ils passent beaucoup d’ordres, avec un nombre de lot très important, dans un laps de temps très courts. Ils ferment rapidement leurs positions (au bout de quelques secondes), ce qui exigent une concentration et une mentalité à toute épreuve.

Très souvent les pertes sont supérieurs au gains, mais ils ont un taux de winrate très élevé (> à 85%) pour compenser.

Le Scalping est couramment pratiqué sur des actifs qui ont une liquidité suffisamment importante (Forex, Dax,…)

Caractéristiques de la méthode de trading

  • perf. moyenne : élevé | entre 1 et 2%/jour
  • temps de gestion : environ 2h/jour | 95% d’attente et 5% de trading
  • sens : achat ou vente | selon l’opportunité
  • niveau de risque : très élevé
  • niveau de stress : très élevé
  • niveau requis : très expérimenté

 

2ème Méthode de Trading : le Day Trading

Le Day Trading est une méthode de trading où l’on garde les positions ouvertes toute la journée. Elles seront toutes clôturées juste avant la fermeture des marchés. Ainsi, le trader pourra débuter chaque journée avec un œil neuf et éviter les gaps de la nuit (ou du weekend). Les trades durent quelques dizaines de minutes à quelques heures.

Le day trader cherche à avoir un ratio gain/perte d’au moins 1:1 ou 2:1 et un taux de winrate d’au moins 55%.

Caractéristiques de la méthode de trading

  • perf. moyenne : très bonne | environ 100 à 200%/an
  • temps de gestion : environ 2h/jour | mais surveillance pendant 8h
  • sens : achat ou vente | selon l’opportunité
  • niveau de risque : moyen
  • niveau de stress : moyen
  • niveau requis : intermédiaire

 

3ème Méthode de Trading : le Swing Trading

Le Swing Trading est une méthode de trading qui privilégie toujours la tendance. Le trader cherchera à rentrer au début de l’impulsion et à clôturer ses positions à la fin de celle-ci. Il peut maximiser ses gains en utilisant des techniques comme le Pyramidage ou le Stop Zéro (j’en parlerai une autre fois).

Pour rentrer en position, le Swing Trader devra utiliser l’analyse graphique et déterminer des niveaux de supports et de résistances. Ensuite, il ne restera plus qu’à surveiller la cassure de ces niveaux et à rentrer en position.

Il aura souvent un ratio gain/perte de 1:1 ou 2:1 mais il peut lui arriver assez fréquemment de clôturer des positions avec un ratio supérieur à 5:1. Le taux de winrate est la plupart du temps d’au moins 70%.

C’est une technique qui génère très peu de stress et donc idéal pour débuter en bourse.

Caractéristiques de la méthode de trading

  • perf. moyenne : bonne | entre 50 et 100%/an
  • temps de gestion : moins de 30 minutes selon les outils utilisés
  • sens : achat ou vente | selon tendance
  • niveau de risque : faible
  • niveau de stress : faible
  • niveau requis : débutant

 

Mon propre profil :

Je suis plutôt un swing trader dans l’âme (mais ça ne m’empêche pas de faire du scalping). Ça veut dire que mes positions vont durer de quelques jours à plusieurs mois. Plus une position dure longtemps et plus celle ci va me rapporter.

J’ai une routine quotidienne qui me prend environ 10 minutes tous les soirs, après clôture des marchés (vers 18h). Avec cette stratégie, je trade que les actions et c’est pourquoi je prend que des positions à l’achat.

50% de mes positions se clôturent avec un ratio gain/perte de 0:0 ou de 1:1.
40% sont fermées avec un ratio compris entre 1:1 et 10:1.
Et enfin, 10% seulement se clôture avec une petite perte.
Ça signifie que j’ai 90% trades gagnants et que j’en ai quelques unes qui me font des performances explosives !

Caractéristiques de ma méthode de trading

  • perf. moyenne : bonne | entre 50 et 100%/an
  • temps de gestion : 10 min/jour grâce à un screener
  • sens : 99% à l’achat
  • niveau de risque : faible
  • niveau de stress : faible
  • niveau requis : débutant | voir très débutant

 

Et toi quel est ta Méthode de Trading favorite ?

Il faut choisir ta Méthode de Trading en fonction de la performance souhaité (et donc du risque : l’un ne va pas sans l’autre), de la quantité de temps dont tu disposes, si t’es plus à l’aise à la vente ou à l’achat, de ta résistance face au stress, et enfin de ton propre niveau en trading.

PS : Tu peux télécharger gratuitement ma méthode « Comment Gagner 90% de trades » en remplissant le petit formulaire un peu plus bas !

 

A ton tour maintenant…
Tu connais ma Méthode de Trading et mon profil, je suis curieux de connaître le tien !
Dis moi tout dans la zone de commentaire ci-dessous 🙂

 

 

Reçois Gratuitemenent mon nouveau Guide
      "Comment Gagner 90% des Trades ?"

 

Comment gagner 90% des trades ? pdf         La Solution des Traders :

  • une Méthode Facile clé en main
  • Trader Gagnant en 7 Etapes
  • environ 50% de performance/an
  • un ratio gain/perte optimisé

 

 

3 différentes Méthodes de Trading
5 (100%) 1 vote

12 Comments

Add a Comment
  1. Max,
    Pour le filtre du ‘new high’, je n’arrive pas à ouvrir le fichier, mais de toute façon, j’ai déjà codé un filtre en python qui fait ça dans mon screener. Ça ressemble à ça :
    C1 = Today’s high > highest high of previous 250 days (+/- 52 semaines de trading)
    C2 = Close > open
    Si c1 & c2 = vrai alors ‘alerte new high’ + ticker.

    Ça me sort plusieurs titres mais après tu fais quoi? Tu recherches des channels breakouts comme dans ton livre en regardant les graphiques? Tu regardes si une nouvelle intéressante pourrait créer un momentum?

    Le site finviz.com permet de rechercher carrément des channels. C’est vraiment bien fait. J’aimerais coder un tel filtre mais j’avoue ne pas trop savoir comment m’y prendre pour l’instant. Finviz ne filtre pas la bourse canadienne et j’aimerais faire du trading sur la bourse canadienne pour éviter le risque du taux de change et les frais de conversion de devise qui vont littéralement me gruger tous mes profits.
    Le blogueur masqué Articles récents…Puis-je devenir un meilleur investisseur grâce à l’automatisation et à l’intelligence artificielle?My Profile

    1. @Le blogueur masqué

      Il faut l’ajouter à Prorealtime, il marche bien.

      Oui c’est surement ce code là.

      Exactement, je cherche des channels breakouts. Je suis la méthodologie expliqué dans le livre. Le but c’est de mettre des actions dans une liste (« Alerte » par exemple) puis de revenir les checker tous les soirs à la fermeture du marché (environ 15min de boulot/jour). Ensuite, quand le signal est bon (« trade parfait ») on rentre en position tout comme dans le livre. Je me répète mais tout est dedans 🙂

      Dans ton cas, tu peux aller vérifier si le fondamental est correct avant d’entrer ou même rentrer sur une bonne news (si le signal AT est ok). Tu verra que bien souvent un belle configuration graphique sera liée à une bonne actualité de la compagnie.

      Je viens de voir le site finviz.com c’est pas trop mal mais je ne suis pas sûr que ça me fasse gagner du temps, je suis bien trop habitué (et efficace) à ma petite routine.

      Est ce que le Screener « plus haut annuel » fonctionne sur le TSX ? D’ailleurs tu utilises quel logiciel ?
      Max Weber Articles récents…Le meilleure et le pire du Programme Economique de nos chers candidatsMy Profile

  2. Bonjour Max,
    Très bien fait ton site. Comme tu le sais, je suis en train de coder un stock screener en Python.
    Ma technique actuelle d’investissement est très pépère… l’investissement par croissance du dividende. Elle demande peu de travail et s’appuie sur le fait suivant :
    – une action d’une compagnie n’est pas un billet de loterie. C’est plutôt une part d’une entreprise qui a des employés, des clients, des bénéfices ou des pertes, des actifs ou passifs, des parts de marché etc…
    Je mise donc beaucoup, presqu’exclusivement en fait, sur le fondamental. Je ne cherche pas à vendre mes actions, mais à les détenir (et récolter des dividendes) tant et aussi longtemps que les fondamentaux continueront de démontrer que la cie est forte, dominante dans son marché etc… Le prix de l’action aura tendance, sur le long terme à suivre les fondamentaux.

    J’ai bâti un portefeuille de près de 100k de cette façon et je compte continuer avec cette approche. Je pense que le risque lié à cette approche est faible à moyen, ça prend très peu de temps et ça mise sur l’intérêt composé.

    Il faut dire que mon objectif est de prendre ma retraite jeune et donc pour moi, le taux d’épargne et la sécurité de mon capital sont plus importants que le rendement. Je peux me satisfaire de 7% par an. Mais à date, depuis 3 ans, mon rendement composé est au moins de 10% par an (22% en 2016 sur REER et 16% sur CELI).

    Par contre, je suis aussi d’avis que je peux aussi me permettre de prendre plus de risque avec 5 à 10% de mon portefeuille.

    Et c’est ici que pour moi l’analyse technique entrera en jeu.

    Avec ton expérience, est-ce que tu crois que le swing trading fonctionne mieux en combinaison avec l’analyse fondamentale? Est-ce que ça réduit le risque? Est-ce que ça a un impact sur les profits/pertes? Est-ce que tu confirmes tes signaux avec des nouvelles fondamentales (earnings, nouveau PDG, nouveau contrat etc…)

    Je vais faire le tour de ton site.

    Bonne journée

    1. Merci Blogueur Masqué pour le compliment !
      Le blog est encore tout jeune et je travaille pour l’améliorer.

      Il me semble que ta stratégie c’est du « Buy and Hold » à la Warren Buffet. J’ai raison ?

      J’utilises uniquement l’analyse technique dans mon trading car pour moi tout est contenu dans le prix. Je surveille les actions qui montent en flèche (à l’aide d’un screener), j’attends qu’elles fassent une pause et à la fin de celle-ci je rentre uniquement à l’achat.

      Ta stratégie basé sur le fondamental à l’air de bien fonctionner pour toi et c’est super ! Là où l’analyse technique peut t’aider c’est au niveau du timing d’entré et de sorti en position.

      Quand tu as repéré une action sympa avec des bons fondamentaux, tu peux utiliser l’analyse technique pour rentrer et sortir au meilleur moment, ce qui du coups améliorera tes profits et réduira tes pertes.

      J’ai écris un petit livre sur ce sujet où j’explique en détail comment je fais. Je te conseille de le télécharger en cliquant ici.

      Si tu as d’autres questions n’hésites pas 😉

      1. En fait Max,
        Je ne sors pas de mes positions. L’objectif est d’acheter des parts de grandes entreprises dominantes à cause de leurs fondamentaux positifs et de les garder tant que les fondamentaux demeureront positifs et que ces compagnies continueront d’être dominantes. L’intérêt composé se fait sur le dividende (je vise 8% par an) et la hausse du dividende entraîne la valeur de l’action à la hausse sous le principe qu’un actif qui rapporte plus vaut plus (comme un immeuble locatif dont on hausse les loyers).

        Je vise la retraite jeune rapidement et non tant de devenir riche ou de jouer la bourse. Je me bâtis un portefeuille de revenus passifs pour ma retraite.

        Oui c’est inspiré de Graham et Buffett mais un bon livre sur le sujet c’est The single best investment de Lowell Miller. Buffett ne fais pas vraiment ça.

        Quant à l’analyse technique, j’ai du lire au moins 80 livres sur le sujet il y a plusieurs années. J’ai codé dans Metastock des tas de filtres boursiers et j’ai fait des centaines de backtest sur plus de 30 ans de données boursières et sur des milliers de titres. J’ai appliqué plusieurs principes de Dr Tuschar Chande afin de créer des algorythmes de trading.

        Rien de très convainquant n’est sorti de tout ça au final… Et avec une job à temps plein de 9h-17h, ça complique les choses.

        Ta technique (channel breakout) est une technique bien connue et populaire. Que feras-tu dans un marché baissier? Ou encore si le marché entre dans un trading range? Car au cours des 7-8 dernières années tout monte alors on peut appliquer des techniques bullish. Mais quand tu vas entrer en trading range vas-tu utiliser des oscillateurs pour jouer le channel? Et en marché bear vas-tu shorter des titres qui font des channel breakout à la baisse?

        Sur 30 ans de données boursières j’ai pu tester des tas de méthodes et j’ai du coder des algorythmes adaptatifs qui devaient détecter les tendances. Il y a des choses qui marchent bien uniquement dans certains types de marché.

        J’aimerais avoir ton point de vue là-dessus et ta stratégie.

        Moi ce qui m’a fait décrocher de l’analyse technique c’est que ça semble logique (le prix intègre tout) mais de savoir que le prix d’aujourd’hui intègre tout ne te permet pas de savoir quel sera le prix de demain ou de la semaine prochaine pour autant.

        Je sais que le marché bouge en tendance mais la durée des tendances varie constamment sans qu’on puisse prévoir aisément le tout (comme le mouvement d’un banc de poisson ou une envolée d’oiseaux).

        Et la plupart des indicateurs donnent un rendement entre 30-50% de vrais positifs. Alors tout semble se jouer dans le money management (stop loss, ratio coût/bénéfice, largeur des positions vs le portefeuille) et ça non plus c’est pas évident. C’est presque un art.

        Dans mes modèles, des stratégies profitables devenaient non profitables en intégrant des stop loss… à moins d’être très lousse. Mais dans ce cas le ratio risque/bénéfice (qui influence le risque de ruine) devenait en ma défaveur. Je ne vais pas risquer 10% de 2000$ (200$) pour potentiellement gagner 10% de 2000$ (200$) ratio 1:1. Il faut au moins un ratio risque bénéfice de 2:1 ou plus (je trouve) pour que le jeu en vaille la chandelle… même plus avec plusieurs méthodes si on tient compte des faux positifs donnés par les indicateurs.

        Je ne dis pas que l’analyse tech ne fonctionne pas. Je dis seulement que c’est facile de s’y perdre et que c’est bien moins évident qu’il m’y paraît. Et puis je dis que sur le long terme je ne suis pas certain que ça soit si profitable… bien peu de gens ont amassé des fortunes avec l’analyse tech (autrement qu’en vendant des livres) alors que ceux qui font de l’investissement fondamental et qui sont devenus millionnaires ou milliardaires pullulent.
        Le blogueur masqué Articles récents…Achat récent : Genuine partsMy Profile

        1. Hello @Le Blogueur Masqué

          Tu dis beaucoup de choses dans ton commentaire (et c’est génial ;)), j’ai essayé de reprendre tous les points que tu abordes, mais il peut manquer des réponses alors si c’est le cas, tu sais ce qu’il te reste à faire 🙂

          « J’ai codé dans Metastock des tas de filtres boursiers et j’ai fait des centaines de backtest sur plus de 30 ans de données boursières et sur des milliers de titres. »

          J’ai également fait ça pendant plus d’un an, et moi non plus je n’ai rien trouvé de concret. J’ai réfléchi sur cette question et la réponse que j’ai trouvé est la suivante :
          Si la plupart des techniques qu’on peut backtester ne fonctionne pas c’est à cause de l’efficience des marchés. En effet, il y a un équilibre subtil entre les différents intervenants de marchés. Quand tout à coups beaucoup de traders découvre la même stratégie (faciliter par le backtesting) et qu’ils mettent de l’argent dessus alors ça déforme l’équilibre précaire qu’il y avait. Du coups assez rapidement cette stratégie ne fonctionne plus et ainsi de suite,…

          Je ne suis pas sûr que mon explication soit la meilleure ni que j’ai totalement raison, mais c’est la meilleure théorie que j’ai trouvé pour expliqué ce phénomène. Je continuerai à réfléchir dessus.

          Si on ne peut pas compter sur le backtesting automatique alors comment peut-on tester une stratégie ?

          Ce que j’ai trouvé de mieux c’est de prendre le temps de le faire manuellement. Je m’explique : on ouvre un compte de démonstration chez un broker, et on test sa stratégie (en appliquant des règles bien précises) assez longtemps pour avoir une masse d’information suffisante. Ensuite, si le winrate et le ratio gain/perte est correct, on peut passer en réel. C’est exactement ce que j’ai fais avec la plupart de mes stratégies.

          « Ta technique (channel breakout) est une technique bien connue et populaire. »

          Oui je n’essaye pas de réinventer la roue, je prends ce qui fonctionne et je l’adapte à ma sauce, ça demande moins d’énergie.

          « Que feras-tu dans un marché baissier ? Ou encore si le marché entre dans un trading range? Car au cours des 7-8 dernières années tout monte alors on peut appliquer des techniques bullish. »

          C’est vrai que dans les marchés haussiers il suffit d’acheter et ça fonctionne peut importe la stratégie. Dans un marché baissier, j’aurai déjà forcément moins d’actions sous surveillance. Puis, il est possible de risquer moins de capital quand ça se produit. Avec l’AT il est assez facile de dire si le marché est entrain de se casser la gueule (je ferai un article pour expliquer).

          « Mais quand tu vas entrer en trading range vas-tu utiliser des oscillateurs pour jouer le channel? »

          J’utilise seulement les Volumes, sinon pas d’autres indicateurs, je souhaite garder le système très simple.

          « Et en marché bear vas-tu shorter des titres qui font des channel breakout à la baisse? »

          Non je prends des trades que dans le sens de l’achat.

          « Moi ce qui m’a fait décrocher de l’analyse technique c’est que ça semble logique (le prix intègre tout) mais de savoir que le prix d’aujourd’hui intègre tout ne te permet pas de savoir quel sera le prix de demain ou de la semaine prochaine pour autant. »

          Non on est pas des devins donc on ne peut pas savoir. Par contre ce qu’on sait; c’est que si le prix fait une pause après une bonne tendance haussière puis une cassure à la hausse de cette zone, alors statistiquement cette elle poursuivra son mouvement haussier.

          « Alors tout semble se jouer dans le money management »

          Oui en effet. Pour avoir un bon management on a besoin de 2 choses : optimiser le winrate et le ratio gain/perte. On peut optimiser l’un et l’autre de la façon dont je l’explique dans mon livre (dispo ici) (Stop Zéro, prendre que les meilleures signaux, faire courir les gains et couper rapidement les pertes, etc…).

          « Je ne dis pas que l’analyse tech ne fonctionne pas. Je dis seulement que c’est facile de s’y perdre et que c’est bien moins évident qu’il m’y paraît. »

          Moi non plus, je ne dis pas que l’analyse fondamentale ne fonctionne pas. Par contre ce que je peux dire c’est que je m’y connais beaucoup moins, et que pour moi ça semble compliqué de dire si une entreprise est en bonne santé ou non en analysant des centaines d’infos. Mais je ne doute pas qu’il y a des gens dans le monde qui sont bien plus doués que moi sur ce sujet. D’ailleurs, si ça se trouve il suffit de ne prendre que 3 ou 4 infos sur l’entreprise pour connaître sa santé. Enfin bref c’est comme pour tout il faut se former.

          « Et puis je dis que sur le long terme je ne suis pas certain que ça soit si profitable… bien peu de gens ont amassé des fortunes avec l’analyse tech (autrement qu’en vendant des livres) alors que ceux qui font de l’investissement fondamental et qui sont devenus millionnaires ou milliardaires pullulent. »

          Outre le fait que l’AT soit plus jeune que le Fondamentale, je pourrai par exemple te donner le nom de Dan Zanger mais il y en pleins d’autres… Il faut faire attention aux croyances limitantes que l’on a… Il y a encore des amis à moi qui ne me croit pas quand je leur montre mes comptes et que je leurs dis que mon métier c’est trader indépendant. Ils pensent que que la bourse c’est dangereux car ça ne fait que baisser, etc, etc…

          Toi et moi nous aurions jamais investi de l’argent si on avait pas commencé à lire et à nous former. Actuellement, on est entrain de préparer notre indépendance financière et une retraite confortable mais ça n’aurait pas été possible si on s’était mis des œillères devant les yeux et si notre seule source d’information sur la finance était le journal de 20H.

          J’espère avoir apporté quelques éléments d’éclairages à tes interrogations et que notre conversations pourra apporter un plus à mes lecteurs. En tous cas je suis content de pouvoir échanger avec toi sur ce domaine qui me passionne.

          J’ai une question pour toi @Le Blogueur Masqué :

          Est ce que tu utilises la liste des Aristocrats Dividend ?

          Max Weber Articles récents…Analyse Technique VS Analyse Fondamentale : le Match !My Profile

          1. Max,

            Merci pour tes réponses. C’est très intéressant de te lire.

            Je suis d’accord avec toi qu’il ne faut pas se fier aux a priori. Et c’est vrai qu’il y en a des tas qui ont fait des multi-millions avec l’analyse technique. On en voit peu dans la liste du Fortune 500, mais Stan Weinstein etc ont fait pas mal d’argent grâce à ça…

            Je vis aussi la même chose avec amis, famille et collègues qui ne croient pas que je vais réussir à prendre ma retraite jeune, ne croient pas ou ne comprennent pas comment je gagne passivement des revenus en ligne avec quelques sites de niche, qui croient que ma méthode est trop lente, qui sont sceptiques etc.. Mais bon, on s’en fout de ce que les gens qui ne font rien pour changer leur sort pensent! Moi je me fixe des buts et je les atteints. Je l’ai fait dans mon parcours scolaire. Je l’ai fait dans mon parcours professionnel et je le ferai dans mon parcours vers la liberté financière.

            L’important c’est d’être bien avec sa méthode, d’y croire, d’avoir du succès, de s’y tenir et d’avancer.

            Pour l’investissement par croissance du dividende, pour me faciliter la vie, j’utilise les listes suivantes :

            la liste de David Fish et celle pour le Canada. Il y en a une pour la Suede et UK aussi mais j’habite au Canada et je me contente d’investir dans le marché nord-américain pour l’instant.

            Tu peux les trouver ici :
            http://www.dripinvesting.org/tools/tools.asp

            Les dividend aristocrats sont inclus dans ces listes.

            Quand j’ai décidé de me remettre à la programmation et à l’analyse technique, mon objectif premier était justement de coder un screener pour mieux timer mes entrées et pour éventuellement appliquer une stratégie simple d’options sur ces titres.

            http://faiscommelesriches.com/2016/10/la-strategie-dinvestissement-par-croissance-du-dividende-boostee-aux-steroides-par-les-options/

            Je voulais aussi coder un script qui me permettrait d’écrire des articles automatiques sur mes analyses fondamentales en allant chercher les informations sur Morningstar automatiquement. Tout ça est à venir… quand j’aurai le temps (j’ai trop de projets lol). Mais, je me suis laissé prendre au piège de la quête du St-Graal!!! La recherche d’une technique simple et profitable que je pourrais appliquer aux end-of-day data afin de me générer des signaux d’achat pour le lendemain matin et faire du trading avec une petite portion de mon capital.

            Hier soir, j’ai transcrit ton script de channel breakout en Python et je l’ai ajouté à mes filtres boursiers. Il me reste la dernière condition à coder par contre, à tester et optimiser mon code, mais pour le plaisir j’ai scanné le TSX venture et je n’ai rien trouvé pour l’instant. 🙁

            Quand tu choisis des actions est-ce que tu te limites à certains prix (ex. < de 10$) ou est-ce que tu trades des actions de tous les prix? Car dans ton script il y a volume < 10000. Ça me paraît plutôt risqué d'investir dans des titres qui ont des volumes de 10,000. Ce sont souvent des titres à 0,10$ et tu dois justement posséder au moins 10000 actions pour que ça vaille la peine.
            Le blogueur masqué Articles récents…Achat récent : Genuine partsMy Profile

            1. @Le Blogueur Masqué

              Je pensais que les Canadiens avaient une meilleure culture financière que les Français… il faut croire que c’est partout un peu pareil. Il faudrait déjà que les gens comprennent la différence entre actif et passif. A quand les cours d’éducations monétaires dans les écoles ? C’est surement pas dans l’intérêt des grands groupes de former des personnes à l’indépendance financière… Je m’éloigne un peu du sujet.

              Merci pour les listes, je ne connaissais pas.

              Ah la fameuse quête du Saint Graal !

              Actuellement je suis entrain d’essayer une nouvelle stratégie toute bête sur le forex. J’ai mis 150€ seulement histoire de tester directement en réel, avec des micro-lots. D’après mes recherches je m’attends à environ 65% de winrate et un ratio gain/perte de 1,5/1. C’est pas incroyable, mais du coups j’y crois encore plus. Maintenant, j’ai tendance à me méfier des stratégies à 99% de winrate, ça cache très souvent quelque chose…

              Pour le Screener oui c’est normal il en sort pas beaucoup celui-là, j’en ai d’autre mais je ne voulais semer les débutants qui liraient mon Livre.

              Le Screener n’est pas si important que ça… c’est surtout la méthodologie que j’explique dans mon guide qui compte (listes « Alerte », « PF », « History »).

              Cependant si tu en veux un bien je te conseille celui-ci Il se contente de sortir les actions qui sont sur leurs plus hauts annuels, tu en aura beaucoup plus qu’avec l’autre. Je l’ai piqué à Ben de http://www.bourseensemble.com/lindicateur-le-screener-plus-haut-annuel/

              Je prends des actions à tous les prix du moment où je peux respecter mon money management de 1%. Je fais surtout attention à la volatilité de l’action, si les bougies sont mal formées ou trop hachurées je n’y vais pas.

              Il y a quelques années j’ai pris conscience de l’importance d’avoir une stratégie type « secure » pour faire fructifier tranquillement son patrimoine. Alors j’ai commencé à creuser le sujet et j’ai retenu 2 stratégies : l’investissement par croissance du dividende (la tienne) et la gestion du type momentum.

              Aujourd’hui je gère mon patrimoine sur une assurance vie avec une gestion de type momentum-duo.

              En as-tu déjà entendu parler ? Si oui qu’est que tu en penses ? Et pourquoi tu préfères l’investissement par croissance du dividende à celle-ci ?

              Je suis curieux 🙂
              Max Weber Articles récents…Comment Apprendre à Trader avec RDLB ?My Profile

              1. Max,
                Pour le momentum duo sur assurance vie, si je comprends bien tu fais essentiellement de l’achat-vente en fonction de moyennes-mobiles sur des fonds à l’intérieur d’une assurance vie?

                Je me trompes peut-être?

                Au Canada on a ce qu’on appelle des fonds distincts qui permettent de faire ça à l’abri de l’impôt dans un contrat d’assurance vie. De mémoire tu peux faire un transfert entre fonds tous les 30 jours sans pénalité (il y a longtemps que je n’ai pas travaillé sur des contrats d’ass vie).

                Mais, de mémoire encore, le choix de fonds est limité et il faut compiler la VANPA (valeur par part) à la main pour créer ses graphiques techniques et ses moyennes mobiles. Les cies n’aiment pas trop ceux qui veulent jouer à ce jeu et ils font tout pour les décourager avec de la bureaucratie.

                Ce n’est pas une mauvaise idée tout de même et je voulais faire ça en appliquant les techniques de stan weinstein. Mais je ne l’ai pas fait.

                D’ailleurs bientôt j’aurais maximisé tous mes comptes à impôt différés ou à gain non imposable, donc l’investissement à l’intérieur d’une assurance vie était sur ma liste des possibilités. On peut aussi acheter une assurance universelle avec une portion épargne et faire la même chose ici au Canada. Tout ce qui est disponible ce sont les fonds offerts (avec des frais faramineux) par la cie d’assurance vie. Généralement ce sont des fonds peu performants…

                Pour la culture financière des Québécois (les canadiens anglais je ne sais pas trop) on est plus nuls que nuls! Les gens ont tous peur de la bourse en général. C’est pire que le jeu ou le diable lol

                Mes parents sont inclus là-dedans et c’est probablement pourquoi j’ai ouvert mon compte de courtage boursier à 32 ans… mon père a acheté toute sa vie des placements à intérêts et capital garantis. Rien d’autre…

                Pourquoi préférer l’investissement par croissance du dividende à toutes autres stratégies :

                Il faut partir de mes objectifs. J’ai actuellement 35 ans. À 32 ans, après avoir cherché le St-graal pendant des années (l’idée du siècle pour changer ma vie rapidement) tout en gravissant les échelons de la cie pour laquelle je travaillais, j’ai décidé que la rat race, ce n’était pas le genre de vie que je voulais et que je devais en sortir rapidement.

                Alors comment sortir rapidement de la rat race tout en vivant une vie confortable? Ça prend un capital suffisant pour combler ses besoins et donc il faut tirer un revenu de ce capital qui pourront couvrir les dépenses pour tjrs.

                J’ai compris (enfin… je ne suis pas vite), que de chercher à faire le grand coup n’était peut-être pas une bonne idée puisque depuis mes 15 ans, je cherchais l’idée qui allait me rendre riche et libre et je ne la trouvais pas.

                Alors, je suis revenu à la base (pas pire je travaille en finance… j’aurais du allumer avant). Je me suis demandé comment les riches, ceux qui partent de rien, ont réussi (d’où FaisCommeLesRiches). J’ai commencé par regarder mes clients et les questionner. J’ai lu encore des tas de livres. J’ai fait des tas de calculs.

                Et j’ai fini par comprendre que pour arriver à devenir riche de façon certaine, il me fallait me servir de l’intérêt composé et devenir riche lentement… mais lentement et rapidement ça va difficilement de pair.

                Ainsi, après quelque calculs, j’ai vu qu’en épargnant quelques milliers de dollars par an placés à 3%, je n’allais être riche que dans 10,000 ans lol

                Alors, je me suis mis à réfléchir beaucoup et à évaluer mes besoins réels, pas mes désirs. Je me suis intéressé à la valeur du temps, au minimalisme etc…

                Et j’ai compris que le temps est notre ressource la plus précieuse et comme on ne sait pas combien de temps il nous reste, il est impossible de déterminer si de l’échanger contre 20$ de l’heure chez un employeur est un bon deal ou pas. Je veux dire, si je savais que j’allais mourrir dans 3 mois, mes journées vaudraient des milliards pour moi.

                Ça a fait augmenter mon sentiment d’urgence.

                Je me suis donné 10 ans pour atteindre la retraite.

                Il me fallait donc une stratégie qui garantissait cela car j’aurai 42 ans et je veux vivre de mes revenus passifs pour toujours. Donc, après maintes réflexion j’ai fini par comprendre que :

                – réduire ses dépenses est plus important qu’augmenter ses revenus car il faudra moins de capitaux pour générer le revenu passif requis (solution = minimalisme, privilégier l’être à l’avoir, apprendre à faire la différence entre besoins et désirs etc…)
                – le taux d’épargne est plus important que le rendement annuels car je veux atteindre la liberté financière très rapidement. J’épargne donc environ 45k par an (en incluant fonds de pension remboursement de mon hypothèque).
                – mon capital doit me générer des revenus passifs sans complexité que la bourse aille bien ou mal
                – mes revenus passifs doivent au moins s’indexer à l’inflation
                – la gestion se devait d’être facile
                – mon capital se doit de durer pour toujours et donc d’être relativement bien protégé (diversification)

                De toutes les méthodes, l’investissement par croissance du dividende s’est rapidement imposé comme étant la solution la plus simple.

                – la méthode est intégrée (le capital génère automatiquement du revenu en croissance comme une rente et il s’indexe à l’inflation et plus)
                – je peux me diversifier facilement
                – c’est très liquide
                – le rendement total est essentiellement le rendement du marché (7% à long terme)
                – les cies dans lesquelles j’investis offrent une diversification internationale et ont des fondamentaux solides, un wide moat (protection)
                – ça me motive de voir mes revenus passifs croître à chaque mois grâce à mes nouveaux investissements mais aussi grâce à la croissance du dividende
                – c’est facile de mesurer mes progrès… je sais combien de dividendes je vais recevoir chaque mois
                – les dividendes ont un traitement fiscal avantageux au Canada
                – je gère moi-même mes finances et donc ça me garde en charge de ma vie (contrairement à l’investissement indiciel passif par exemple)
                – ça me prend très peu de temps par mois

                Bref, voilà tout un tas de raisons pour lesquelles j’ai choisi cette technique plutôt qu’une autre.

                1. @Le blogueur masqué

                  Une stratégie Momentum consiste à regarder un panel d’actif et de voir lequel à eu le meilleure taux de progression sur une période déterminé.

                  Ma méthode de Double Momentum consiste à choisir dans 4 groupes différents celui qui à le plus super-formé. Ça revient à prendre les 4 meilleures classes de Terminal sur les 10 existantes, et dans celles-ci parier que le meilleur élève de chaque classe aura sont BAC.

                  Plus concrètement, j’ai 25% en actions, 25% en obligations, 25% en Immobilier et 25% en Gold.
                  Dans chaque classe je prends l’actif qui le plus progressé sur 1 an et si elle est inférieure au taux de l’assurance vie (2,5%) alors je mise sur cette dernière.

                  Ça permet d’allier la performance et la sécurité puisque on ne prend que les meilleures et qu’en période de crise on ne s’expose pas. En plus, au sein de l’assurance vie on ne paye pas d’impôts tant qu’on fait pas de retrait et il y a un gros avantage fiscale après 8 ans.

                  Bien sûr qu’on ne peut pas savoir combien de temps il nous reste… Par contre, on sait que 99,9% des gens qui ont un mode de vie sain (pas d’abus) vivent jusqu’à au moins 80 ans de nos jours, c’est pas si mal… C’est pour ça qu’il faut croire en l’avenir et faire des plans pour avoir une vie meilleure demain.

                  Je suis d’accord avec tout ce que tu dis par la suite mais je t’encourage quand même à rester curieux sur d’autre types d’investissements.
                  Par exemple, en France c’est facile d’acquérir des parkings à 12%/an ou d’investir dans des SIIC qui rapporte 9%/an. Je ne recommande pas forcément de mettre ces billes la-dessus, mais c’est juste des exemples pour dire que trouver du 10% à l’abri d’un crash c’est assez aisé.
                  Max Weber Articles récents…7 Habitudes pour Réussir TOUT ce que tu entreprends !My Profile

                  1. Max,
                    Ah ok j’avais déjà lu là-dessus.
                    Pourquoi ne pas prendre les poor performers au lieu de prendre les meilleurs? Un peu comme la stratégie des dogs of the dow…

                    Pour les autres idées d’investissement, je reste à l’affût, mais je recherche du passif surtout. Je n’ai ni le temps ni l’envie de gérer des immeubles ou des parkings. Le Quebec est pas trop capitalist friendly pour les investisseurs locatifs non plus et en immobilier droits/taxes c’est important..
                    Le blogueur masqué Articles récents…Achat récent : Genuine partsMy Profile

                    1. @Le blogueur masqué

                      Pourquoi ne pas prendre les poor performers ?

                      Je vois où tu veux en venir avec ce type de stratégie; jouer un effet de rattrapage sur une action qui serai délaissée par les investisseurs. Je ne le fait pas car ce n’est pas ma stratégie.

                      J’applique plutôt ma méthode de Double Momentum car il y a eu des études d’universités américaines qui ont démontré que la plupart du temps le meilleur actif d’une catégorie continuer sur sa lancée en battant
                      tous les autres actifs (je ne me rappelle plus des chiffres exacts).

                      Le plus important c’est que c’est une stratégie qui me parle et qui me parait logique. Encore un truc de Warren Buffet 🙂
                      Max Weber Articles récents…3 façons (pas très) original de crasher ton portefeuille boursier ! 1/3My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Roi de la Bourse © 2017 - FAQ - Informations légales - Contact
%d blogueurs aiment cette page :